Le projet

Une parenthèse à donner au fil de notre vie
Trois petits points au rythme actuel  pour mettre le temps en suspension.
Un point d’interrogation qui nous projette vers l’inconnu.

Se libérer

Le déclic du départ pour un tour du monde à vélo en famille provient essentiellement dans le sentiment d’être prisonnier de la vie actuelle. Nous sommes enfermés dans un modèle de vie qui ne nous convient plus. Nous avons cravaché au boulot à la recherche de « plus » de salaires, « plus » de mérites, « plus » de reconnaissances, « plus » de ci, « plus » de ça …
Puis nous avons projeté la construction d’une maison « pour la vie » comme beaucoup d’entre-nous et nous avons brillamment réussi à nous endetter « pour la vie » également.
Puis nous avons également eu aussi deux bouts de choux qui nous demandent du temps, du très bon temps, mais on se rend compte qu’on en a jamais assez.
On regarde le monde dans lequel on les élève et là on se questionne …

On constate la montée des extrémismes, les attentats, les réseaux sociaux dévoreurs de temps et de personnalités, la maltraitance de la terre par l’agriculture, la négligence apportée à tant de monde au travers de l’industrie, les inégalités entre humains, une foule de personne qui ne remarquent rien et ne changent rien mais aussi d’autres qui constatent et évoluent.

Nous nous sentons coincés, incapables de changer.

Évoluer

Alors nous prenons le pari de tout laisser, de vendre la maison qui nous attache à la Lozère, de vendre le mobilier dont on ne saura pas quoi faire, de rendre notre travail à d’autres. Munis des maigres économies et profits des ventes, nous partirons autour du monde avec nos deux enfants qui auront alors 3 et 6 ans, en vélo à la rencontre des gens et du monde.

Nous souhaitons apprendre des autres, apprendre à connaitre les autres, à passer du temps avec des familles et des cultures différentes autour du monde.
Nous souhaitons ouvrir les yeux de nos enfants et leur offrir dans leur éducation cette parenthèse que nous espérons profitable.
Nous souhaitons apporter aux autres, même si pour l’heure actuelle nous sommes à la recherche d’idées et de besoins (bénévolat, don, matériel, connaissance, …)

A vélo : Tandem Pino

Quand on a passé le cap du « Bon, c’est décidé, on va partir », nous étions plutôt peu téméraire et favorisions l’idée du voyage en camping car pour des questions de « confort ».
Au fil des recherches, de l’affinage du budget, des échanges avec d’autres tourdumondistes nous avons fait le choix du vélo comme moyen de transport, qui permettra :

  • de voyager plus proprement sans consommer des milliers de litres de carburants.
  • de voyager lentement et apprendre à prendre son temps…
  • de nous donner une liberté de retour mais aussi nous permettre des sauts de puces vers des destinations pas encore réfléchies
  • d’avoir la possibilité d’être invités chez les habitants
  • d’être au contact des éléments

Tandem Pino Hase

Nous avons jeté notre dévolu sur le vélo en tandem couché : Tandem Pino Hase qui correspond bien au transport avec enfants à l’avant en position confortable qui pédalent quand ils veulent.

Participez à l’aventure

Voici une page vous permettant de mieux savoir comment participer au projet ! 

 

 

4 réponses

  1. cams dit :

    Vous avez un super projet! Quelle expérience à vivre avec vos petits bouts!!

  2. Lucile, Lucas et Esteban dit :

    Salut à vous quatre ! Quel plaisir de voir votre projet se concrétiser ! Il était déjà bien avancé lorsque nous sommes passés chez vous et je vois que tout commence à prendre forme ! maintenant que nous sommes rentrés, ça va être à nous de regarder avec envie votre voyage… ça nous donnera sûrement des idées pour la suite :), Bises et plein de bonnes ondes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *